Je raconte à qui veut l'entendre que Broutille est en pleine forme, que le séjour à l'hôpital s'est très bien passé, qu'elle ne garde aucune trace de son passage en chirurgie cardiaque pédiatrique. Je m'extasie de sa cicatrice, déjà si fine et si belle, et me réjouis de sa tension, déjà si basse. Même pas de nuits hachées, la vie a repris son cours, comme si de rien n'était.

Mais ce matin, j'ai pris conscience que non, cela n'était pas si simple.

Nous sommes allées chez notre médecin traitant pour un petit virus qu'elle traîne depuis quelques temps. Avant de partir, elle m'a demandé si le docteur allait l'opérer alors bien sûr je l'ai rassurée, et toutes les deux on fait le point sur ce que le médecin allait lui faire: vérifier la gorge, les oreilles, palper le ventre, écouter le coeur. Voilà, tout allait bien. Et puis, je ne sais pas, quand il est venu nous chercher dans la salle d'attente, ma petite s'est mise à hurler. Et elle a hurlé toute l'auscultation durant. Difficile pour lui de vérifier le coeur, difficile pour moi de contenir mes pleurs face à ce trop plein d'émotions.  Une fois sorties, elle s'est remis à papoter, comme si de rien n'était.

Ah non, tout n'est pas si simple, évidemment.... 

16465483_1133770186735881_6520061153362575360_n(1)