Bientôt deux mois que je ne suis pas passée par ici dites donc! Ce n'est pas faute de choses à raconter, au contraire, ces deux derniers mois m'ont faite passer par moultes émotions. Alors voici quelques petites nouvelles de notre famille en vrac.

15535300_441277356261156_6313851600158851072_n(1)

♥ Broutille a subi son opération du coeur le 13 décembre en région parisienne. Une semaine d'hospitalisation intense, évidemment. Je ne sais pas vraiment si on se remet un jour des émotions rencontrées à ces moments là. La voir partir, si petite, au bloc, puis ne pouvoir la voir que quelques minutes en réa, au milieu des machines et des tuyaux....Pour le coup, alors que son petit coeur était en phase de réparation, c'est le mien qui était en mille morceaux. Mais quelques jours plus tard, il n'y paraissait déjà plus. Broutille court et saute désormais et seule sa cicatrice nous rappelle l'épreuve subie. Sa cicatrice et les rendez-vous hebdomadaires chez le cardiologue.

♥ Tisane a eu des difficultés à s'adapter au caractère de son insitutrice. Pour être honnête, elle a même connu des épisodes de gros stress à la simple idée de devoir parler à son instit, dont c'est la dernière année d'enseignement. La phrase qui m'a fendu le coeur: "Je regrette vraiment d'avoir sauté une classe...au moins j'aurais été sûre de ne jamais l'avoir". Un rendez-vous et beaucoup de dédramatisation plus tard, il semble que tout soit rentré dans l'ordre.

♥ J'ai perdu mon grand-père, mon Pépé Paul, qui n'était plus vraiment lui-même depuis quelques mois. Comme ils ont été durs ces mois à attendre la délivrance pour lui! Et malgré tout, perdre un proche ne peut que nous renvoyer à notre propre sort.

♥ J'ai eu la peur de ma vie en voyant mon père  perdre connaissance lors de la cérémonie d'enterrement. Le voir allongé au milieu de l'église face au cercueil de son propre père restera l'un des moments les plus horrifiants de ma vie. Je me suis dit à ce moment là que notre vie était en train de basculer et que plus rien ne serait jamais comme avant. Je vous rassure, il ne s'agissait que d'un malaise vagal. Mais cet incident m'a fait prendre encore plus conscience de ce que mon papa représente pour moi.

♥ Il y a quand même eu du bien, en cette fin 2016: mes élèves ont effectué leur première mobilité Erasmus +,  lors d'une riche semaine en Sardaigne. C'était tellement bien que mon collègue et moi avons réfléchi à une nouvelle idée pour un prochain projet pour la période 2017-2019. Au programme: le Danemark, la Sicile, la Slovaquie et l'Espagne. Je ne compte plus mes heures d'absence du collège avec tous ces projets. La plupart des parents le comprennent, d'autres moins. Tant pis.

♥ J'ai laissé tombé l'agreg. Pour cette année en tous cas. J'ai tellement peu de temps pour réviser que je n'irai même pas me présenter aux épreuves. Il faudrait que je songe à arrêter les projets au collège pour mener celui-là à fond. Mais pas pour l'instant. Un jour, plus tard, on verra bien.

 

Voilà, je crois que c'est tout....Comme vous le voyez cette période n'a pas été la plus folle de ma vie. Comme je suis de nature optimiste, je me dis que 2017 ne peut qu'ouvrir sur une phase de bonheur absolu. Parce que les merdouilles, ça va bien comme ça, hein.