Nous voici au milieu de la première semaine de vacances, et enfin, j'ai le temps de venir poser quelques mots par ici. De deux choses l'une, soit je me décide à bosser 5 heures par jour pendant une semaine complète et me laisser donc une semaine de break réel, semaine durant laquelle je ne corrigerais pas, ne préparerais pas, ne rédigerais pas- mais allez dire à mes deux gazelles de me laisser 5 heures de temps par jour, hahaha... Soit je fais comme je l'ai toujours fait, je bosse deux heures par jour, pendant le temps de sieste de la petite,  et j'ai l'impression de ne jamais vraiment débrancher, ni me déconnecter. Pour tout vous dire, je rêverais d'une seule semaine pendant laquelle il ne serait pas question de boulot...et pourtant, tout consciente que je suis de la chance d'avoir ces deux semaines à me lever à 7h30 plutôt que 6h30 (merci les gosses), je ne peux décemment pas me plaindre, n'est-ce-pas?

Si l'on ajoute à cela que je supporte de moins en moins mon statut de numéro parmi tant d'autres au sein de l'Education Nationale, au manque de solidarité entre 'collègues', au peu de moyens que l'on nous donne par rapport aux grandes ambitions que l'on a pour nos enfants, au service partagé que je vais devoir effectuer l'an prochain dans un établissement chaud bouillant de la métropole- mais je m'estime heureuse, j'ai échappé aux 8 heures de Segpa que l'on voulait initialement m'imposer-, à ma note qui ne pourra que stagner dans les prochaines années puisque j'ai atteint le maximum de ma grille d'échelon -et puis de toute façon, à quoi bon, il ne me reste qu'un point et demie pour atteindre le Graal, la note définitive qui n'augmentera plus jamais, dussè-je travailler encore 35 ans....(ouais, je cause bien si je veux...).

Voilà où j'en suis aujourd'hui, heureuse dans un métier mais consciente de ses limites, me demandant de plus en plus sérieusement si je vais encore faire 35 ans comme ça, au chaud dans un métier qui me frustre, à avancer bêtement comme un mouton que j'ai toujours été. Ou si un jour, j'irai au bout de mes rêves...(JJG's power).

J'aimerais bien avoir votre avis, à vous les profs: comment gérez-vous le travail pendant les vacances? Et surtout: prof un jour, prof toujours?

Sinon ça va bien! Bécots!

madame prof