Nous étions jeunes, je me souviens. Nous habitions dans un superbe duplex au 3ème étage, à 10 minutes à pieds du centre ville. Nous allions au cinéma une fois par semaine. Au resto une fois par quinzaine. Nous aimions les soirées arrosées, les grasses matinées. Nous étions un peu foufous, aussi, parfois, souvent. Je me souviens.

Et puis, je lui ai dit. Que j'étais prête. Que je voulais. Que j'attendais son feu vert. C'étais à Lisbonne, je me souviens- parce que l'été, nous aimions le tourisme urbain. Quelques mois après, il me l'a donné. Lui aussi était prêt. Lui aussi voulait. Mais on se laisse quelques mois encore? Pourquoi? tu ne crois quand même pas que ça arrive comme ça, tout de suite? Rassure-toi mon amour, il va se passer quelques mois, quelques mois avant que tout ne soit chamboulé.

Quelques semaines plus tard- c'était mi février, je me souviens- une sensation étrange au creux de moi. Une attente aussi. Et des calculs. Mais enfin...la dernière fois, c'était le 17 janvier, je me souviens, elles étaient arrivées alors que nous dînions chez ma soeur. C'est pas possible c'est pas possible c'est pas possible...Et puis, cette poitrine qui s'alourdit. Cette fringale pendant la nuit. Je suis descendue manger un sojasun à la framboise, je me souviens, il était 3 heures du matin.

Sans rien dire je suis allée à la pharmacie. C'était un mercredi, je me souviens. Je suis revenue avec mon petit paquet bien caché au fond de mon sac à main. Je me suis enfermée dans la salle de bain pour lire le mode d'emploi. La pharmacienne m'a dit d'attendre demain matin. J'attends demain matin. J'attends demain matin j'attends demain matin.

Je suis tellement excitée que j'ai du mal à trouver les sommeil. Je tourne, je me retourne, je me réveille il est 3 heures, non c'est trop tôt,attends encore un peu. Je rêve, et dans mon rêve il est l'heure de se lever, je vais dans la salle de bain chercher mon petit paquet secret bien caché derrière les serviettes de toilette. Je fais pipi, et les deux barres apparaissent en même temps, pas au bout de deux minutes comme dans le mode d'emploi. Je me réveille en sursaut. Il est 6 heures, je me lève, je vais dans la salle de bain chercher mon petit paquet secret bien caché derrière les serviettes de toilette. Je fais pipi, les mains tremblantes, bordel c'est pas possible de trembler autant, il faut viser juste, et les deux barres apparaissent en même temps, pas au bout de deux minutes comme dans le mode d'emploi. Mon coeur bat la chamade. Putain putain putain. C'est pas possible c'est pas possible c'est pas possible... Tout se bouscule dans mon esprit. J'avais imaginé 1000 manières de le lui annoncer. Des drôles des tendres des originales des poétiques. Il dort encore, reprends toi, prépare quelque chose, fais une surprise. Je sors des toilettes, me précipite dans la chambre avec un Tu vas être papa chuchoté à son oreille.

Je me souviens, c'était un 19 février...Cinq années déjà se sont écoulées ...Cinq années passées à la vitesse d'un éclair. Depuis ce 19 février, pas une seule journée n'a pu s'écouler sans que nous ressentions l'amour intense, vif et irrémédiable pour celle qui est devenue notre jolie Tisane. Cinq années déjà qu'elle est entrée dans nos vies, qu'elle nous a bouleversés, cinq années déjà que nous vibrons à l'unisson...

IMG_20140219_082005

Je n'ai jamais pu jeter ce test de grossesse. Il est précieusement rangé dans la boîte à souvenirs de Tisane, avec son bracelet de maternité, son premier pyjama, son faire-part de naissance...