La vie en tisanie

01 novembre 2016

Octobre doux

14561888_1673577299599592_8140473419889115136_n(1)

On a fait des compotes pommes-poires-cannelle et des veloutés au potimarron. On a allumé des bougies au pain d'épices, ramassé des glands et des marrons. On a foulé les feuilles jaunes et rouges qui jonchaient les sentiers des parcs et des forêts. On a ressenti les rayons du soleil, bu des bières en terrasse, on s'est dit 'on est bien, là'. On a soufflé des bougies, 2 trouvées à la va-vite parce que j'avais oublié d'en mettre 7 dans nos valises. On a aussi mangé des sandwichs au crabe frais, des gâteaux à la carotte,  regardé un phoque nager, couru dans une prairie déserte chantée par Pink Floyd, rencontré l'acteur de la série Grandchester, vu Big Ben, Buckingham, Trafalgar Square. On a mangé des glaces délicieuses près de Covent Garden, nourri des écureuils, donné son médicament à une vieille chienne qui faisait de l'arthrose. On a oublié de parler du mot vilain, on s'est dit qu'on devrait quand même, et puis que non c'était mieux d'attendre encore un peu, tu crois pas?  On sait que la période qui arrive sera chargée et difficile alors on a essayé de se décharger, de profiter, de s'aimer. Et vous savez quoi les gars? je crois qu'on a pas trop mal réussi...

 

Posté par Teachum à 16:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


19 octobre 2016

Feignasses!

14583419_578048139061832_163549906500321280_n(1)

J'entame donc aujourd'hui la première partie de mes 6 mois de congès annuels. A moi les 15 jours d'oisiveté totale!  Et je les entame en pleine forme, voyez-vous, puisque, ne travaillant que 18 heures par semaine, soit 3,6 heures par jour (je n'ai pas compté le week-end), j'ai tout le loisir de me reposer, de regarder des séries, de faire du shopping et du sport le reste du temps. Bien évidemment, vu que je suis une grosse feignasse de prof, je ne m'attarde pas à préparer des cours, des projets pédagogiques, des voyages scolaires. je n'anime aucun club.  Je suis contre les évaluations, ça donne du travail. Alors je n'en prépare pas, c'est ça de moins à corriger. Je ne passe pas non plus de coups de fil aux parents, je n'ai pas d'entretiens individuels avec les élèves en difficulté. Quand un élève vient me parler de ses problèmes, évidemment je l'envoie bouler, il ne manquerait plus qu'on fasse du social avec tout ça. Avec mes 3 petites heures de travail quotidien, je peux m'occuper de mes filles: les conduire à l'école, les récupérer le midi, et le soir aussi. C'est bien connu, les enfants de profs ne connaissent ni les TAPs ni la garderie! Je ne participe à aucune réunion parents-profs, aucun conseil de classe, aucun conseil d'administration, ni conseil pédagogique. C'est tellement royal comme boulot qu'il y a encore un an, je me disais que ça serait easy-easy de travailler jusqu'à 67 ans à ce rythme-là. D'ailleurs, aucun de mes collègues n'envisage de reconversion professionnelle, il faudrait vraiment être maboule pour quitter ce poste tellement bien considéré et respecté, y compris par les hommes politiques qui briguent la tête de l'Etat. 

Posté par Teachum à 17:05 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

10 octobre 2016

Quand on partait de bon matin....à trottinette

Nous habitons en ville, et ce que j'apprécie dans mon quartier c'est que l'on peut tout faire à pieds, ou presque. Aller à l'école, chez le boucher, le poissonier, le libraire, le fleuriste, le boulanger, à la pharmacie...... J'ai donc pris l'habitude de beaucoup marcher, mais parfois prendre la voiture pour les petits trajets s'avère très tentant, non pas par flemme mais par manque de temps. Prendre le vélo est très compliqué chez nous: notre maison est mitoyenne des deux côtés, et les vélos étant stockés soit à la cave soit dans la cabane au fond du jardin, les sortir s'avère être une vraie galère- je pense d'ailleurs ne pas avoir sorti mon vélo bleu depuis que nous sommes arrivés ici, quand je veux faire du vélo, j'emprunte un Vélille. Bref je m'égare..... 

Il y a quelques semaines, j'ai eu un éclair: et si je me déplaçais en trottinette? J'ai guetté la bonne affaire sur Le Bon Coin, et il y a deux semaines, je suis allée chercher mon nouveau carrosse, dans mon quartier justement. Et bien je peux vous dire que la trotti, c'est bien pratique: légère, elle ne prend pas beaucoup de place dans mon entrée, d'autant qu'elle se replie. Je peux en faire avec n'importe quelle tenue, y compris la mini jupe. Et je suis bien plus rapide qu'à pieds, c'est indéniable!  Et depuis, toutes les trottis de la maison sont de sortie!

Sans titre

 

Posté par Teachum à 20:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 octobre 2016

From Tisanie with love #16

Après le tourbillon de septembre, sa rentrée, sa reprise de rythme, ses anniversaires à foison, ses microbes....nous avions besoin d'un peu de repos et ce week-end nous a permis de nous octroyer un peu de temps pour nous. 

Et puis tous ces petits riens qui font du bien. En vrac ce week-end il y a eu:

- du soleil à gogo.

-de la gym pour les poulettes, le samedi matin pour Broutille, l'après-midi pour Tisane. Toutes les deux y prennent un grand plaisir. Alors tant pis si c'est un peu rock'n'roll de gérer les conduites et que l'on n'a pas vraiment le temps de manger le midi!

-une fête avec les copains pour la grande et de nouvelles rencontres. Tisane jolie n'en finit pas de grandir, elle joue désormais dans la rue avec les enfants de son âge.

- un bouquet de roses.

- une petite pause au parc pour regarder la jolie lumière de find 'après-midi.

- un bon bain chaud pour la petite, qui regrette le temps où elle avait le droit à son bain de manière plus régulière. Aujourd'hui, prise de conscience oblige, on privilégie les douches!

- des croques monsieurs en regardant Titanic et les commentaires des filles ('Non mais l'autre, elle croit qu'elle vole!! n'importe quoi!!' 'Oh elle est toute nue!' 'mais en fait, ils font semblant de s'embrasser sur la bouche, hein maman?')

- le tour en trottinette pour aller chercher le poulet rôti.

- l'odeur du gâteau aux poires qui cuit.

- l'expo legos.

-le goûter avec les copains.

- la balade en forêt pour clôturer ce joli week-end.

14547823_346509249024954_912703524180066304_n

 

14533670_1686547891663355_9075319398855606272_n

14547857_665817323591046_3250197418708303872_n

 

Sans titre

 

14350915_1874382589452204_993331789881671680_n(1)

 

Je vous souhaite une douce semaine!

Posté par Teachum à 21:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 octobre 2016

Le mot nouveau qui ne nous quitte plus

Il y a des mots qui entrent comme ça dans nos vies, que l'on n'avait jamais entendu avant mais qui deviennent par la force des choses omniprésents dans nos pensées. A la Tisanie, c'est le mot coarctation qui a fait son entrée dans notre quotidien il y une dizaine de jours. C'est moche, hein! Et pas facile à dire en plus. C'est rauque, ça bute, on a l'impression de le cracher, ce mot. Et puis, ajoutez aorte derrière et vous avez le nom d'une malformation cardiaque toute aussi moche que le mot qui la désigne.

Coarctation de l'aorte.

Co-ar-cta-tion de l'a-orte.

Au début, je n'arrivais pas à m'en rappeler, de ce mot. Coarctation de l'aorte. Heureusement, le cardiologue avait prit soin de me le noter sur un petit bout de papier. Maintenant, je n'ai même plus besoin de sortir mon petit papier quand j'en parle. Et puis, ce qui fait encore plus élégant, c'est que je sais parfaitement expliquer ce que c'est, qu'une coarctation de l'aorte. Parce qu'après tout, une coarcation, ce n'est rien de moins qu'un rétrécissement de l'aorte, non? notez, ça en jette moins. Mais on le retient plus facilement. Mais ça en jette moins. 

Un autre mot que je n'ai pas appris, mais qui claque bien, c'est thoracotomie. Celui-là, je le connais bien, grâce aux séries médicales que je regardais quand j'étais plus jeune. Je kiffais quand John Carter enfilait sa blouse et ses gants pour une thoracotomie. Je trouvais ça sexy, la thoracotomie. 

Tho-ra-co-to-mie.

C'est sexy quand c'est John Carter qui la pratique, mais pas quand c'est ta fille de 4 ans qui la subit.

La coarcation et la thoracotomie nous pourrissent un peu l'existence en ce moment. 

Et on espère oublier très très vite ces vilains mots qui pour l'instant squattent dans nos têtes.

Sans titre

 

 

 

 

Posté par Teachum à 20:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


02 octobre 2016

Sis

Ces deux-là, vous voyez, sont ma plus belle fierté. Elles sont différentes, n'ont pas grand chose en commun et pourtant sont devenues si proches ces derniers temps! L'une admire, l'autre protège. Elles se font du souci l'une pour l'autre, s'inquiètent, se réconfortent. Elle se crient dessus, se frappent parfois mais se câlinent tellement plus souvent. Elles ont désormais décidé de dormir dans la même chambre, aussi le chambre de Broutille est-elle devenue une salle de jeux, pour l'instant. Forcément les voir si proches et complices m'émeut profondément, parce que je me dis que c'est une force supplémentaire qui leur est offerte. Quoiqu'il arrive, aujourd'hui et demain, elles seront deux pour affronter les tempêtes. 

14033710_968211729956560_1737824245_n(1)

Posté par Teachum à 14:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 août 2016

Préparer ses vacances en avance

Bien souvent, mes proches sont surpris: 'Quoi? mais tu sais déjà ce que vous faites pour les vacances d'été????? Mais on n'est qu'en novembre!!!!'. (Coucou Béné!) C'est vrai que pour le coup, quand il s'agit de réserver les vacances, je suis au taquet. Reine de l'organisation. Dans le moindre détail. Je déteste l'idée de m'y prendre au dernier moment, parce que bien souvent, je sais ce que je veux. L'avantage indéniable pour une telle organisation est que nous connaissons parfaitement nos dates de congès, bien longtemps en avance. Réserver très tôt me permet de prendre en compte la contrainte budgétaire, puisque je m'efforce de trouver des locations/ chambres d'hôtes en dessous de 80€ par nuit, soit 560€ par semaine. 

13651778_167820433639214_424705666_n

 

Notre location dans le Mercantour: 300€ la semaine....qui dit mieux?

Voici donc le planning des opérations, dans le détail:

- fin août, avec le fiancé, juste avant la rentrée, on se pose la question de la destination. " T'as envie de quoi toi, l'année prochaine"? "Mais ce que tu veux ma chérie, le principal c'est d'être avec toi!" "Ch'sais pas...."

- septembre-octobre je passe de nombreuses soirées sur mes 2 sites préféres en matière de location saisonnière: Homelidays et Air BnB; je crée des dossiers, vais visiter les sites d'offices de tourisme des villages retenus, lis tous les commentaires laissés sur les locations, repère sur une carte, élimine....Tout cela me prend de nombreuses heures, mais passer de bonnes vacances mérite un certain investissement!

- souvent vers novembre je suis en mesure de contacter un ou plusieurs propriétaires. J'envoie le premier chèque de réservation début décembre au plus tard, pas peu fière de mois, et des étoiles plein les yeux en pensant au prochain été. 

- en mars, mes beaux-parents me préviennent de l'organisation de leurs vacances: ils souhaitent avoir les filles en vacances chez eux au moins une semaine, et nous nous arrangeons pour trouver un petit truc sympa à faire en amoureux pendant ce temps. Le même manège recommence: création de dossiers, repérage sur des cartes,  blablabla. L'année dernière, la Corse, cette année, le Mercantour.  J'ai bien dit "petit truc sympa".

- enfin, en mai juin, nous décidons si nous faisons des étapes. Cette année, j'ai été très légère, puisque j'ai réservé notre chambre d'hôte en Bourgogne mi juin. Mais pour le coup, j'ai trouvé un petit nid vraiment pas cher à côté de Beaune. Nous retenons l'adresse pour les années à venir!

- Pensez à faire une petite pochette 'vacances' où vous classerez toutes les informations concernant vos différents lieux de réservation. Dit la fille qui, au moment de payer la deuxième moitié de la location en juin a mis plusieurs heures pour retrouver le contrat.

- En juillet, nous pouvons partir  détendus et sûrs d'arriver dans de jolis endroits.

 

Vous l'aurez donc compris, nous sommes en phase de réflexion pour l'été 2017! Nos envies: camping en Corse du Sud, ou île de Ré.  Vite vite il faut nous décider! le temps presse!

 

Posté par Teachum à 09:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 août 2016

From Tisanie (and holidays), with love #12

Déjà une semaine depuis que nous sommes rentrés de nos wacances! Comme de coutume, nous avons passé un joli mois, avec du soleil, des cigales, du rosé, des spritz...mais aussi un petit arrière goût amer, il faut bien l'avouer. Les mauvaises nouvelles ont parsemé ces vacances. Nice. St Etienne du Rouvray. Et nous nous sommes demandés sincérement si l'été 2015, celui de la Toscane et de la Corse, avait été le dernier été de l'insouciance. Si nous pourrions à nouveau profiter du paysage des plages sans avoir peur de tourner le dos. Anyway, j'ai quand même capturé les doux moments de cet été 2016. Avec au programme un chouïa de Bourgogne, une grosse dose de Drôme et de Var, et une pincée de Mercantour. Je vous montre?

13628159_136893643405934_1573781689_n

 

13627998_253695488346694_1926434757_n

13643523_671717522979246_437832654_n

13628465_1317551551605880_58979838_n

 

13671879_316909015316836_924553550_n

13732251_126120444489108_656074865_n

13658428_172642446486659_587979099_n

 

 

 

13721172_1566647760307274_870213781_n

 

13671827_613568265477047_1318783877_n

 

13696617_1716810641918452_1553520513_n

 

13743262_295915190757477_2061471793_n

 

13741437_509257249268581_1019907505_n

 

13743270_928049650638239_1868041388_n

 

13739651_539575582909633_159723670_n

 

13744058_1740765316197913_671140778_n

 

13827447_128229447616154_404504975_n

 

13767626_228447787550708_883137144_n

 

13739384_1781947775395781_382553299_n

 

13715057_1747952628825592_426945354_n

 

13696630_992025167585084_1761378882_n

 

13704163_560279164143473_16841638_n

 

13774877_511671135696616_1621978471_n

 

 

 

 

Posté par Teachum à 10:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 juillet 2016

L'heure du bilan

Quand 100% des membres d'une famille fréquentent l'école tous les jours, l'année se déroule différemment. Commence en septembre pour se terminer début juillet. L'été n'est qu'un entre-deux. Il est donc l'heure de faire le bilan de cette année scolaire 2015-2016.

Pour ma part, cette année aura probablement été la plus intense de ma carrière. Reprise du travail à 100%, réforme du collège à préparer, 1/3 de mon service en segpa, et puis la gestion du quotidien, les copies, les conseils de classe, les rendez-vous avec les parents....Il y a bien évidemment eu le point d'orgue de cette année, mon projet Erasmus +, mené à bien mais ô combien chronophage. Nous sommes à la moitié du projet, il est l'heure de rédiger le bilan intermédiaire pour obtenir la deuxième partie de la subvention. Alors bien sûr, j'écrirai que tous les objectifs concrets ont été atteints. Mais ce qui me restera avant tout c'est l'émotion intense de ces moments partagés avec nos partenaires, le partage des élèves, leur bonheur. Pourtant cette année il y a eu du moins bon également, des déceptions humaines, des incompréhensions, un conflit ouvert avec mon supérieur qui m'a beaucoup rongée. Je dois le dire, je suis soulagée d'être en vacances pour ne plus avoir à supporter cette pression quasi permanente.

Tisane a elle aussi vécu une année pleine d'émotions avec son passage anticipé en CE1. Mais elle a géré tout ça comme une chef, s'est rapidement fait de nouveaux amis et est épanouie comme jamais!  Elle a pourtant du dire au revoir à sa meilleure amie, rencontrée cette année, mais qui lui était devenue très chère.  Au niveau scolaire, elle a très vire rattrapé la tête de classe. Les tables de multiplication, le passé composé, l'imparfait, les accords en genre et en nombre n'ont plus aucun secret pour elle! Elle aime toujours autant lire, mais s'est également découvert une passion pour les kapla. Elle est restée l'amie des insectes et de la nature et passe des heures dans le jardin à la recherche d'amis. Autant vous dire que le printemps pluvieux l'a rendue malheureuse comme les pierres. 

13636248_1409224679376821_598495826_n

Oui, sa meilleure amie fait deux têtes de plus qu'elle...

Broutille a quant à elle terminé sa première année d'école avec une cérémonie de remise des diplômes organisée par sa maîtresse. Elle avait fait les choses bien, et a eu un petit mot pour chacun des enfants. L'occasion pour moi de voir tout le travail accompli cette année avec la récupération de la fameuse pochette! Je ne m'en rends pas toujours compte au quotidien, mais elle a bien grandi cette année! Elle garde toujours un petit défaut de langage et un bégaiement,  auquel je ferai attention l'année prochaine, quitte à passer par la case orthophoniste.  Difficile de savoir comment cela se passe réellement dans la cour de récré, car Broutille manie très bien l'art de la carabistouille, et je me suis rendue compte à plusieurs reprises que ce qu'elle me racontait ne correspondait pas du tout à la réalité. Mais comme elle a déjà été invitée chez des copines à plusieurs reprises, je ne me fais pas trop de soucis.

13561899_1737855476476306_1078635641_n(1)

Une année riche pour nous trois donc, et des vacances bien méritées! Nous prenons la route demain matin pour la Drôme provençale, avec une étape en Bourgogne. Puis les filles passeront une semaine dans le Var avec leurs grands-parents pendant que mon fiancé et moi partiont à la découverte de l'arrière-pays niçois. Nous terminerons par 10 jours tous ensemble dans le Var, rejoints par le parrain désormais salvadorien de Broutille et sa famille. Vous pouvez toujours suivre nos aventures ici

Je vous souhaite donc à tous et à toutes d'excellentes vacances, et je vous embrasse!

Posté par Teachum à 17:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Elle aurait dû s'appeler Madeleine

Et puis finalement, nous l'avons mis en deuxième prénom. Parce que le prénom de Broutille s'est imposé à moi comme ça pendant ma grossesse, ne me laissant presqu'aucun autre choix possible. Et si je trouve qu'elle le porte magnifiquement, je dois dire que Madeleine lui serait allé comme un gant. 

13525541_1807370132824287_1942678293_n(1)

Depuis sa naissance, Broutille pleure. Le matin, le midi, le soir. Quand ça va, quand ça ne va pas, quand elle a peur, quand elle est fatiguée, ou énervée, ou contrariée. Elle pleure à tout va, le gros chagrin qui se dit, qui se crie. L'atsem la pense dépressive, la maîtresse estime qu'elle a juste besoin  d'apprendre à gérer ses émotions. 

Il y a des jours où je ne sais pas gérer ses pleurs, où ils m'agacent, me rendent folle même. 'Pourquoi tu pleures? Mais arrête de pleurer bon sang!' sont les seuls mots qui me viennet alors, et forcément ils redoublent. Des fois, je me mets à pleurer avec elle, imaginez un peu le tableau....Après tout, les chiens ne font pas des chats n'est-ce-pas, il faut bien qu'elle tienne cette hyper-sensibilité de quelqu'un. Alors voilà, je suis la coupable toute désignée, l'origine de ces soirées embuées.  Fichue génétique. 

On me dit que ce n'est pas grave, que c'est bien d'exprimer ses émotions. Oui mais quand même, pleurer parce qu'on a juste besoin de se moucher, c'est quand même un peu chiant pour l'entourage. D'autant qu'elle avait un mouchoir à la main, m'a dit la maîtresse.  

Mais au fond, ma madeleine, ma fontaine, elle vit intensément, comme elle l'a toujours fait. Alors quand c'est dur pour elle, c'est vraiment très dur, vous comprenez. Ce n'est pas facile, de tout ressentir aussi fort. Nous apprenons à la comprendre, à accepter cette personnalité pas toujours facile.  Parce qu'au contraire, quand elle est heureuse, elle ne l'est pas à moitié. Quand elle aime, elle le dit, elle couvre de bisous et de câlins. Et puis, je vois bien qu'elle essaie de se contenir parfois. Alors je prends le package complet, les larmes qui coulent, les rires qui s'envolent, les bisous qui étranglent. Et j'espère qu'elle gardera intacte cette belle intensité encore pour longtemps.

Posté par Teachum à 22:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]