La vie en tisanie

19 août 2016

Préparer ses vacances en avance

Bien souvent, mes proches sont surpris: 'Quoi? mais tu sais déjà ce que vous faites pour les vacances d'été????? Mais on n'est qu'en novembre!!!!'. (Coucou Béné!) C'est vrai que pour le coup, quand il s'agit de réserver les vacances, je suis au taquet. Reine de l'organisation. Dans le moindre détail. Je déteste l'idée de m'y prendre au dernier moment, parce que bien souvent, je sais ce que je veux. L'avantage indéniable pour une telle organisation est que nous connaissons parfaitement nos dates de congès, bien longtemps en avance. Réserver très tôt me permet de prendre en compte la contrainte budgétaire, puisque je m'efforce de trouver des locations/ chambres d'hôtes en dessous de 80€ par nuit, soit 560€ par semaine. 

13651778_167820433639214_424705666_n

 

Notre location dans le Mercantour: 300€ la semaine....qui dit mieux?

Voici donc le planning des opérations, dans le détail:

- fin août, avec le fiancé, juste avant la rentrée, on se pose la question de la destination. " T'as envie de quoi toi, l'année prochaine"? "Mais ce que tu veux ma chérie, le principal c'est d'être avec toi!" "Ch'sais pas...."

- septembre-octobre je passe de nombreuses soirées sur mes 2 sites préféres en matière de location saisonnière: Homelidays et Air BnB; je crée des dossiers, vais visiter les sites d'offices de tourisme des villages retenus, lis tous les commentaires laissés sur les locations, repère sur une carte, élimine....Tout cela me prend de nombreuses heures, mais passer de bonnes vacances mérite un certain investissement!

- souvent vers novembre je suis en mesure de contacter un ou plusieurs propriétaires. J'envoie le premier chèque de réservation début décembre au plus tard, pas peu fière de mois, et des étoiles plein les yeux en pensant au prochain été. 

- en mars, mes beaux-parents me préviennent de l'organisation de leurs vacances: ils souhaitent avoir les filles en vacances chez eux au moins une semaine, et nous nous arrangeons pour trouver un petit truc sympa à faire en amoureux pendant ce temps. Le même manège recommence: création de dossiers, repérage sur des cartes,  blablabla. L'année dernière, la Corse, cette année, le Mercantour.  J'ai bien dit "petit truc sympa".

- enfin, en mai juin, nous décidons si nous faisons des étapes. Cette année, j'ai été très légère, puisque j'ai réservé notre chambre d'hôte en Bourgogne mi juin. Mais pour le coup, j'ai trouvé un petit nid vraiment pas cher à côté de Beaune. Nous retenons l'adresse pour les années à venir!

- Pensez à faire une petite pochette 'vacances' où vous classerez toutes les informations concernant vos différents lieux de réservation. Dit la fille qui, au moment de payer la deuxième moitié de la location en juin a mis plusieurs heures pour retrouver le contrat.

- En juillet, nous pouvons partir  détendus et sûrs d'arriver dans de jolis endroits.

 

Vous l'aurez donc compris, nous sommes en phase de réflexion pour l'été 2017! Nos envies: camping en Corse du Sud, ou île de Ré.  Vite vite il faut nous décider! le temps presse!

 

Posté par Teachum à 09:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


17 août 2016

From Tisanie (and holidays), with love #12

Déjà une semaine depuis que nous sommes rentrés de nos wacances! Comme de coutume, nous avons passé un joli mois, avec du soleil, des cigales, du rosé, des spritz...mais aussi un petit arrière goût amer, il faut bien l'avouer. Les mauvaises nouvelles ont parsemé ces vacances. Nice. St Etienne du Rouvray. Et nous nous sommes demandés sincérement si l'été 2015, celui de la Toscane et de la Corse, avait été le dernier été de l'insouciance. Si nous pourrions à nouveau profiter du paysage des plages sans avoir peur de tourner le dos. Anyway, j'ai quand même capturé les doux moments de cet été 2016. Avec au programme un chouïa de Bourgogne, une grosse dose de Drôme et de Var, et une pincée de Mercantour. Je vous montre?

13628159_136893643405934_1573781689_n

 

13627998_253695488346694_1926434757_n

13643523_671717522979246_437832654_n

13628465_1317551551605880_58979838_n

 

13671879_316909015316836_924553550_n

13732251_126120444489108_656074865_n

13658428_172642446486659_587979099_n

 

 

 

13721172_1566647760307274_870213781_n

 

13671827_613568265477047_1318783877_n

 

13696617_1716810641918452_1553520513_n

 

13743262_295915190757477_2061471793_n

 

13741437_509257249268581_1019907505_n

 

13743270_928049650638239_1868041388_n

 

13739651_539575582909633_159723670_n

 

13744058_1740765316197913_671140778_n

 

13827447_128229447616154_404504975_n

 

13767626_228447787550708_883137144_n

 

13739384_1781947775395781_382553299_n

 

13715057_1747952628825592_426945354_n

 

13696630_992025167585084_1761378882_n

 

13704163_560279164143473_16841638_n

 

13774877_511671135696616_1621978471_n

 

 

 

 

Posté par Teachum à 10:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 juillet 2016

L'heure du bilan

Quand 100% des membres d'une famille fréquentent l'école tous les jours, l'année se déroule différemment. Commence en septembre pour se terminer début juillet. L'été n'est qu'un entre-deux. Il est donc l'heure de faire le bilan de cette année scolaire 2015-2016.

Pour ma part, cette année aura probablement été la plus intense de ma carrière. Reprise du travail à 100%, réforme du collège à préparer, 1/3 de mon service en segpa, et puis la gestion du quotidien, les copies, les conseils de classe, les rendez-vous avec les parents....Il y a bien évidemment eu le point d'orgue de cette année, mon projet Erasmus +, mené à bien mais ô combien chronophage. Nous sommes à la moitié du projet, il est l'heure de rédiger le bilan intermédiaire pour obtenir la deuxième partie de la subvention. Alors bien sûr, j'écrirai que tous les objectifs concrets ont été atteints. Mais ce qui me restera avant tout c'est l'émotion intense de ces moments partagés avec nos partenaires, le partage des élèves, leur bonheur. Pourtant cette année il y a eu du moins bon également, des déceptions humaines, des incompréhensions, un conflit ouvert avec mon supérieur qui m'a beaucoup rongée. Je dois le dire, je suis soulagée d'être en vacances pour ne plus avoir à supporter cette pression quasi permanente.

Tisane a elle aussi vécu une année pleine d'émotions avec son passage anticipé en CE1. Mais elle a géré tout ça comme une chef, s'est rapidement fait de nouveaux amis et est épanouie comme jamais!  Elle a pourtant du dire au revoir à sa meilleure amie, rencontrée cette année, mais qui lui était devenue très chère.  Au niveau scolaire, elle a très vire rattrapé la tête de classe. Les tables de multiplication, le passé composé, l'imparfait, les accords en genre et en nombre n'ont plus aucun secret pour elle! Elle aime toujours autant lire, mais s'est également découvert une passion pour les kapla. Elle est restée l'amie des insectes et de la nature et passe des heures dans le jardin à la recherche d'amis. Autant vous dire que le printemps pluvieux l'a rendue malheureuse comme les pierres. 

13636248_1409224679376821_598495826_n

Oui, sa meilleure amie fait deux têtes de plus qu'elle...

Broutille a quant à elle terminé sa première année d'école avec une cérémonie de remise des diplômes organisée par sa maîtresse. Elle avait fait les choses bien, et a eu un petit mot pour chacun des enfants. L'occasion pour moi de voir tout le travail accompli cette année avec la récupération de la fameuse pochette! Je ne m'en rends pas toujours compte au quotidien, mais elle a bien grandi cette année! Elle garde toujours un petit défaut de langage et un bégaiement,  auquel je ferai attention l'année prochaine, quitte à passer par la case orthophoniste.  Difficile de savoir comment cela se passe réellement dans la cour de récré, car Broutille manie très bien l'art de la carabistouille, et je me suis rendue compte à plusieurs reprises que ce qu'elle me racontait ne correspondait pas du tout à la réalité. Mais comme elle a déjà été invitée chez des copines à plusieurs reprises, je ne me fais pas trop de soucis.

13561899_1737855476476306_1078635641_n(1)

Une année riche pour nous trois donc, et des vacances bien méritées! Nous prenons la route demain matin pour la Drôme provençale, avec une étape en Bourgogne. Puis les filles passeront une semaine dans le Var avec leurs grands-parents pendant que mon fiancé et moi partiont à la découverte de l'arrière-pays niçois. Nous terminerons par 10 jours tous ensemble dans le Var, rejoints par le parrain désormais salvadorien de Broutille et sa famille. Vous pouvez toujours suivre nos aventures ici

Je vous souhaite donc à tous et à toutes d'excellentes vacances, et je vous embrasse!

Posté par Teachum à 17:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Elle aurait dû s'appeler Madeleine

Et puis finalement, nous l'avons mis en deuxième prénom. Parce que le prénom de Broutille s'est imposé à moi comme ça pendant ma grossesse, ne me laissant presqu'aucun autre choix possible. Et si je trouve qu'elle le porte magnifiquement, je dois dire que Madeleine lui serait allé comme un gant. 

13525541_1807370132824287_1942678293_n(1)

Depuis sa naissance, Broutille pleure. Le matin, le midi, le soir. Quand ça va, quand ça ne va pas, quand elle a peur, quand elle est fatiguée, ou énervée, ou contrariée. Elle pleure à tout va, le gros chagrin qui se dit, qui se crie. L'atsem la pense dépressive, la maîtresse estime qu'elle a juste besoin  d'apprendre à gérer ses émotions. 

Il y a des jours où je ne sais pas gérer ses pleurs, où ils m'agacent, me rendent folle même. 'Pourquoi tu pleures? Mais arrête de pleurer bon sang!' sont les seuls mots qui me viennet alors, et forcément ils redoublent. Des fois, je me mets à pleurer avec elle, imaginez un peu le tableau....Après tout, les chiens ne font pas des chats n'est-ce-pas, il faut bien qu'elle tienne cette hyper-sensibilité de quelqu'un. Alors voilà, je suis la coupable toute désignée, l'origine de ces soirées embuées.  Fichue génétique. 

On me dit que ce n'est pas grave, que c'est bien d'exprimer ses émotions. Oui mais quand même, pleurer parce qu'on a juste besoin de se moucher, c'est quand même un peu chiant pour l'entourage. D'autant qu'elle avait un mouchoir à la main, m'a dit la maîtresse.  

Mais au fond, ma madeleine, ma fontaine, elle vit intensément, comme elle l'a toujours fait. Alors quand c'est dur pour elle, c'est vraiment très dur, vous comprenez. Ce n'est pas facile, de tout ressentir aussi fort. Nous apprenons à la comprendre, à accepter cette personnalité pas toujours facile.  Parce qu'au contraire, quand elle est heureuse, elle ne l'est pas à moitié. Quand elle aime, elle le dit, elle couvre de bisous et de câlins. Et puis, je vois bien qu'elle essaie de se contenir parfois. Alors je prends le package complet, les larmes qui coulent, les rires qui s'envolent, les bisous qui étranglent. Et j'espère qu'elle gardera intacte cette belle intensité encore pour longtemps.

Posté par Teachum à 22:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 juin 2016

From Tisanie with love (and welcome back)#14

Vite saisir l'envie avant qu'elle ne s'envole à nouveau.

13473122_824795424319058_1327494365_n

Coucou!

13320313_1012639845456680_240008617_n

Ca faisait un bail que l'on ne s'était pas vues vous et moi!  Je pourrais vous dire que vous m'avez manqué, mais cela serait mentir- et pas de ça entre vous et moi, n'est-ce pas? Est-ce que je vous dois des excuses? non, pas vraiment. L'envie m'a quittée, tout simplement, et je ne savais pas dire quand elle reviendrait. Dans ces cas là, mieux vaut ne pas forcer. Alors je me suis absentée, d'ici, mais aussi d'instagram, sur lequel j'ai été moins présente, et des écrans, de manière très générale.

13129325_1728857247364229_1730151797_n

Que s'est-il passé en Tisanie pendant mon absence? Je dois dire que ces dernières semaines ont été très intenses. Le mois de mai s'est clôturé avec ma plus belle expérience professionnelle, l'accueil de nos partenaires européens dans le cadre du programme Erasmus. Quelle semaine! Quelle joie! Quelle fatigue! Quelle satisfaction d'avoir pu mener ce projet! Prochaine étape: la Sardaigne au mois de novembre. Et puis juin a enchaîné les réunions en tous genres: nous mangeons réforme du collège, EPI, AP, PEAC, parcours avenir tout en gérant des élèves épuisants et donc très pénibles. Il est grand temps que tout cela s'arrête!

13256575_1711685772415436_95201281_n

13249892_1178522292167310_2118011525_n

A la maison, la vie quotidienne a été tout aussi rythmée, et si nous avons su mettre à profit les rares journées ensoleillées, le temps maussade ne nous a pas fait profiter de cette fin d'année. Les limaces ont même mangé tout notre potager! Nous voilé épuisés par le quotidien. Il faut dire, les colères et l'émotivité de Broutille ne nous épargnent pas vraiment, et les moments sans heurts se font rares.  Pour autant, cette enfant me fascine tellement je n'arrive pas à me retrouver en elle. J'admire en elle tout ce que je ne suis pas, son caractère de cochon compris! Avec Tisane, tout est simple, sans accroc. Elle a dansé samedi avec sa classe de CE1, à l'aise, souriante,  parfaitement intégrée à tous ses nouveaux amis. 

13150870_1683768305221706_77215525_n

13437300_147401272345512_888260263_n

13395122_512331985629066_1975815624_n

13534235_1545497695759172_102236753_n

13414250_899063250204826_264892492_n(1)

 

Dans quelques jours, les vacances arriveront. Avec elles les soirées entre copains, les retrouvailles avec les copains partis vivre en Amérique, les préparatifs pour le mois passé loin de chez nous, le soleil, la chaleur, les glaces, le rosé, les balades, le bon temps. Je crois n'avoir jamais attendu de grandes vacances avec autant d'impatience....

A très vite!

 

Posté par Teachum à 22:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 mai 2016

Je suis cette mère

13130064_569577779915008_241972546_n(1)

 

Nous avons toutes une manière bien à nous d'être mères: il y a les angoissées, les couvantes, les câlinantes, les maternantes, les détendues, les cuisinières, les travailleuses, les maniaques....Notre point commun à toutes, au fond, étant de faire de notre mieux et de vouloir le bien de nos bambins. Aujourd'hui, après 6 ans et demi de maternité, je pense avoir suffisamment de confiance en moi pour accepter de ne pas être parfaite avec mes filles, mais aussi pour reconnaître ce que je fais de bien. Je suis donc cette mère.

- Celle qui est convaincue qu'un enfant  a besoin d'avoir des parents épanouis pour être heureux (ou comment s'autoriser à être un peu égoïste).

- Qui ne supporte pas de voir ses enfants traîner pieds nus en plein hiver. Mais qui s'en secoue les cocotiers quand la température le permet. Et qui donc trouve les petits pieds crassouilles trop mignons.

- Qui déteste faire des activités manuelles, mais en revanche ne crache pas sur une petite sortie au parc.

- Qui fait parfois subir sa mauvaise humeur à ses enfants.

- Qui a envie d'envoyer ses mouflettes en coslissimo aux grands-parents quand elle se sent fatiguée. Et qui apprécie à leur juste valeur les week-ends sans enfants.

- Qui s'en fiche pas mal des taches sur les vêtements et des chambres mal rangées. 

- Qui ne transige pas sur les 'Bonjour' 'Merci' 'S'il-te-plait'.

- Qui autorise les journées en pyjama si on ne prévoit pas de sortir.

- Qui essaie de ne pas comparer, mais n'y parvient pas toujours.

- Qui se demande ce qu'elles garderont de leur enfance, et qui essaie de laisser de jolis souvenirs.

- Qui pose beaucoup trop de questions et a envie de tout savoir.

- Qui a du mal à s'empêcher de se marrer de leurs conneries.

- Qui laisse jouer à la tablette quand elle a trop de travail.

- Qui espère bien qu'elle aura des câlins jusqu'à la fin.

- Qui est partagée entre le plaisir de voir ses filles grandir et l'envie de les garder pour toujours à ces âges si charmants. 

 

Posté par Teachum à 08:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 mai 2016

From Tisanie with love #14

Je crois qu'on est d'accord, les week-ends de 4 jours devraient être imposés une fois par mois. Avec le soleil en plus s'il vous plait! Pas de grand voyage pour nous, nous sommes restés à la Tisanerie et avons pris le temps....de pâtisser, cuisiner, passer une soirée avec nous voisins qui s'est terminée par des danses endiablées dans notre salon, une journée dans les Flandres avec nos copains Belges, faire le potager, fêter l'anniversaire de ma soeur, pqiue-niquer. dans le jardin, rester en pyjama toute une journée....De vrais bons moments où l'on prend le temps, et que l'on garde au chaud dans nos coeurs pour les soirs où ça ne va pas!

13126895_899079573537238_115042179_n

 

13151089_166971480369338_976611132_n

13167473_1126053887436349_1392932391_n

13151313_1098453900196394_1283397586_n

Bon plan pour les nordistes: à 30 minutes de Lille, à St Jans Cappel, se trouve la villa Marguerite Yourcenar et son parc immense, ouvert au public, parfait pour un pique-nique avant d'entreprendre la balade de 6 kilomètres sur le sentier des jacinthes. Ensuite, n'hésiter pas à aller récompenser vos efforts en vous offrant une petite bière au Vierpot à Boescheppe, ou au Het Labyrith à Kemmel. Un très chouette moment! 

13129661_1711748989098190_582012339_n

 

Bonne semaine!

Posté par Teachum à 22:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 mai 2016

From Tisanie with love #13

Tout d'abord un grand merci pour vos retours d'expérience suite à mon dernier article! C'est chouette de lire que pour celles qui ont franchi le pas cela s'est très bien passé! Pour l'instant nous sommes en phase d'assimilation du projet, que nous ne rendrons pas concret pour la rentrée 2017. Peut-être pour celle de 2018? 

La vie reprend donc son cours dans le Nôôôrd, sous la pluie, la grêle, le froid. Le choc est rude! Ce premier jour de mai nous a néanmoins offert un joli ciel bleu et des températures clémentes qui devraient se maintenir toute la semaine. Hurray!

12935153_1002028019865620_103693583_n

 

Mais le Nôôôrd, c'est aussi les soirées avec les copains, et alors plus question de baisse des températures!

12976557_1166359543395916_1546231335_n

13126792_1703739576566641_1932610111_n

Nous poursuivons notre quête de réduction des déchets et de consommation plus raisonnée. Dernières nouveautés en date: l'achat d'une yaourtière, la réalisation d'un nano-potager dans notre micro-jardin  et l'inscription à La Ruche qui dit oui!. Je vous en reparlerai plus longuement, mais depuis deux semaines nous allons tous les mercredis chercher des produits commandés auprès de producteurs locaux. Une vrai découverte!

13113899_1336689409678250_1088894619_n

 

13117907_215459568837172_362059427_n(1)

12976326_2017159225176332_1831753848_n

13099049_592560770920298_1196982650_n

 

Et puis évidemment, il y a ces deux-là. et leurs looks du week-end: rose, paillettes et couronne pour l'une, collants et sandalettes pour l'autre.... Le week-end, tout est permis!

13102506_1728580024045463_1161360201_n

13126868_470444099816954_205122207_n

 

Allez, hauts les coeurs, la semaine s'annonce très courte, et très ensoleillée! Profitons-en!

Posté par Teachum à 22:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 avril 2016

Changer de vie

Cela ne vous a pas échappé, il nous a été difficile de revenir dans le nord après nos vacances dans le Var. Et si, pour ma part, l'idée de déménager vers une région plus ensoleillée me taraude depuis quelques temps, mon fiancé commence tout doucement à y réfléchir. Mais une telle décision ne peut bien évidemment pas se prendre à la légère. Nous sommes parents, et nous devons tout envisager avant de prendre notre décision finale.

12918640_455872461280417_1817339438_n

Quelles sont les raisons qui nous pousseraient à partir?

- et bien tout d'abord, vous l'avez compris, le manque de soleil dans notre région, que je supporte de moins en moins. On me dit qu'après quelques années là-bas, on ne l'apprécie plus...mais en toute honnêteté, après avoir regretté pendant 35 ans de ne pas en avoir suffisamment, je doute que l'on en vienne un jour à ne pas s'en contenter.

- dans quelques mois, presque toute la famille de mon fiancé aura migré là-bas. Il ne restait déjà plus que ses parents depuis quelques années, mais ceux-ci seront descendus d'ici un an.

- notre mode de vie urbain, même si nous l'avons choisi, ne nous convient plus. Nous sommes à un moment de notre vie où nous amorçons un changement, notamment dans nos habitudes de consommation. De plus en plus de fait main, de moins en moins d'industriel. Je rêve d'avoir des poules dans mon jardin, un petit potager et des arbres fruitiers...En dehors des vacances, nous n'allons pas très souvent à Lille: j'évite d'y aller le week-end car je déteste la foule. Partir vivre dans le sud nous entraînerait vers la campagne. A nous les randonnées le week-end!

- je ressens de plus en plus de pression au travail. Je me dis (peut-être à tort!) que sortir du travail et profiter de la nature et du soleil me permettrait sans doute de décompresser plus vite.

-Tisane nous le réclame! elle n'a qu'une exigeance: pouvoir terminer son CE1 avec sa classe! 

- nous avons l'immense chance de bénéficier de 2 mois de vacances l'été. Mais difficile de passer ces deux mois chez nous! Quand viennent les beaux jours nous souhaitons en profiter au maximum. Mais avoir 14 ou 15 degrès en août est monnaie courante. Pourtant, notre budget ne nous permet pas de partir à chaque vacances. En étant sur place nous profiterions au maximum de chacune de nos journées. Et j'imagine déjà ma famille et nos potes qui viendraient nous voir l'été! Barbecue, courgettes du jardin et Côtes de Provence!

- l'envie de changement, tout simplement! S'il y a quelques temps je souhaitais changer de métier, je me rends aujourd'hui compte que c'est peut-être tout simplement l'environnement qui me pèse. J'ai toujours vécu dans le nord, et si j'y suis très attachée, j'ai peut-être aussi besoin de le quitter. 

12940098_1206161259394751_404026162_n

Alors, pourquoi on ne fonce pas?

- changer de vie, ce n'est malgré tout pas si simple!  pour ma part, toute ma famille est ici, ainsi que la plupart de mes amis les plus chers. Nous week-ends sont toujours bien occupés, on passe des soirées avec les copains, des dimanches avec la famille, je vais régulièrement au resto avec les copines. Le Sud n'est pas réputé pour être un endroit où l'on s'intègre facilement... Est-ce que je saurai supporter les samedis soirs juste à 4?

- mes parents, qui tout doucement veillissent. Je sais à quel point cela les attristerait de nous voir partir, de ne plus voir les filles aussi régulièrement.

- les fucking points de l'Education Nationale!!! Etant deux profs du secondaire, nous pouvons demander une mutation simultanée (cela n'aurait pas été le cas si l'un de nous avait travaillé en primaire....cherchez l'erreur...) qui nous aménera au même département. MAIS pas forcément à l'endroit souhaité dans le département. Exemple: nous demandons l'académie d'Aix-Marseille, en visant par exemple les Alpes de Haute Provence. Bingo nous avons notre voeux académique, mais pas départemental et on nous affecte dans les quartiers nords de Marseille....les verts pâturages semblent bien loin, n'est-ce pas? Sans compter qu'un département, c'est grand! Imaginons que nous soyons affectés dans des établissements éloignés, voire trèèèèèès éloignés...c'est tout notre équilibre familial qui serait mis en danger. Petit détail: on ne peut pas refuser une affectation. Et n'ayant que trois années d'ancienneté dans mon collège, je ne suis pas très riche, et les risques sont grands que je n'obtienne pas l'affectation souhaitée.

 

12918022_140725952991734_1677635054_n

Pour l'heure il m'est difficile de savoir si nous franchirons le cap des demandes de mutation. Tout changement est une véritable mise en danger. Cela implique de sortir de sa zone de confort. Mais j'en viens à m'y sentir un peu à l'étroit justement.... Chacun de notre côté, nous avons commencé à regarder là où nous pourrions poursuivre notre vie, d'abord en  rnous intéressant au marché immobilier.... Je pense que cet été nous prospecteront également un petit peu dans les différent coins de la région PACA...Et puis....advienne que pourra!

Posté par Teachum à 21:45 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

17 avril 2016

From Tisanie with love (and with sun) #12

Non non, je ne vous ai pas oubliées bien au contraire! Mais comme d'habitude, quand la Tisanie part en vacances, je ne passe pas du tout par ici! Qu'il a été bon ce break de 2 semaines! Partis samedi matin au lever, revenus cette nuit pour en profiter jusqu'au bout....et aucune envie de reprendre le chemin de l'école, évidemment! Mais c'est plein de bon souvenirs que nous sommes revenus. Souvenirs des amis, d'abord, chez qui nous avons passé les 3 premiers jours. Exilés depuis quelques mois en Loir et Cher, ils nousont tous reçus pour le week-end! Neuf adultes, neuf enfants, des balades, des discussions, des bons repas, des rires, des cris, et la joie de se retrouver! Et pour nous les citadins, cette escapade à la campagne nous a fait grand bien!

12905278_250165795336056_926001705_n

12479631_577746415739804_798869034_n

12568749_1005687392844883_1146239345_n(1)

10354384_580853208747912_59514336_n

12912694_1140444976005517_1244028874_n 

12501616_599464026871541_1283330510_n

 

Et puis, trois jours plus tard, nous reprenons la route pour retrouver notre cher Var. Le trajet est long, mais les filles commencent à avoir l'habitude et elles ont été des amours! D'autant que cette fois la clé USB qui abrite les dessins animés nous a lâchés. Mais on occupe le trajet autrement!

12917945_1143092982369723_2046384033_n

 Et quelques huit heures de route plus tard....

12918640_455872461280417_1817339438_n

12930763_1531341763835496_2003345518_n

12940137_264630737214258_1961488807_n

11243070_1531119220524547_995294799_n 

C'est bien sous le soleil et avec des températures estivales que nous avons poursuivi nos vacances. Alors, pas de scrupules, on sort les maillots, les sandalettes et la crème solaire et on fait semblant d'être en plein été! Comme d'habitude nous avons alterné les virées à la plage et les randonnées dans l'arrière pays. Tisane devient vraiment une bonne marcheuse, et Broutille s'y met également, tout doucement. Une fois de plus nous avons été éblouis par la nature, d'autant que nous y allons rarement (si ce n'est jamais) à cette période de l'année. 

12940098_1206161259394751_404026162_n 

12976362_472374249626507_1182983683_n

 

Et puis, nous avons poussé jusqu'aux gorges du Verdon, site grandiose. Après avoir pique-niqué en bas, au bord de la rivière, nous sommes remontés jusqu'au point le plus haut, en nous arrêtant régulièrement pour admirer le panorama époustouflant. Nous avons terminé notre périple à Moustier-Sainte-Marie, adorable village où nous avons encore bien marché pour aller visiter l'église haut perchée.

12930774_1782817841939878_220540644_n

12599503_580135888825284_342768122_n

12935099_1690255721241287_1248150810_n

Et puis voilà, il a fallu se résigner à remonter. Cela nous devient de plus en plus dur de quitter cette région, et l'on se dit que peut-être, on pourrait y être bien...les remises en question sont nombreuses en ce moment...nous pesons les pour et les contre, et pour l'instant ne savons pas si cette possibilité demeurera un doux rêve....

12930817_1600914246816687_1627519093_n 

....mais quand meme, il est toujours agréable de retrouver sa maison et son jardin!

12519391_1718446805064289_217806432_n(1)

 

Je souhaite beaucoup de courage à toute la zone B, et de bonnes vacances aux zones  A et C!

Des bisous!

Posté par Teachum à 19:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]